Crise au sein de la plateforme VÉRITÉ, il en est question d’éclatement (RTV Scoop)

Jusqu’au terme d’une réunion contradictoire tenue ce dimanche au local du parti “Konba”, les représentants des partis et des organisations au sein de la plateforme n’ont pu s’entendre sur la stratégie à adopter face au Gouvernement Moïse/Lafontant.

Selon René Monplaisir, membre de ce regroupement, les Joanas Gay, Jean Gay et Luc Fleurinord ont décidé de soutenir le pouvoir en place et rejettent, d’un revers de main, l’idée de la mobilisation enclenchée par certains partis politiques pour réclamer le départ de Jovenel Moise.

Monsieur René Monplaisir, très puissant, a demandé à ses collègues de rappeler le représentant de la plateforme qui a été désigné pour participer aux différentes réunions au palais national dans le cadre du financement des partis politiques.

Jean Gay a refusé catégoriquement d’obtempérer à cette requête et préféré demander à René Monplaisir, à Paul Antoine Bien-Aimé et au coordonnateur national de la plateforme Vérité, Génard Joseph, de s’aligner du côté de leur construction démocratique et de ne point se lancer tête baissée dans une logique de mobilisation où leur plateforme est reléguée à l’arrière-plan.

Selon une source proche de l’autre branche pro-Jovenel, les Joanas Gay, Jean Gay et Luc Fleurinord auraient refusé de soutenir le sénateur Antonio Cheramy alors que le camp René Monplaisir, Paul Antoine Bien-Aimé et Génard Joseph auraient tendance à vouloir appuyer ce dernier dans une logique présidentielle.

Cette situation a créé une division sanglante au sein de la plateforme et les contradictions en ont provoqués l’éclatement. “La Plateforme Vérité n’existe plus”, a déclaré René Monplaisir.

(Avec Radio télé Scoop)

Constant Legagneur

Journaliste - Expert WordPress - Webmaster - Spécialiste en référencement web - Community manager - Freelancer - Professeur. Contact : +50936457054 __________________

error: Contenu protégé