Publicité: 36457054

Quand Mirlande Manigat critique René Préval à sa mort

Share:


La Secrétaire Générale du RNDNP a écrit une note de condoléances à double tranchant pour saluer la mort de l’ancien président haïtien.
L’annonce de la mort soudaine de René Préval vendredi 3 mars dernier continue de faire des vagues dans l’actualité. Jusque-là, presque toutes les réactions déclenchées avaient pour denominateur commun de faire l’éloge d’un homme politique qui a réussi exceptionnellement deux mandats à la présidence d’Haïti (1996-2001 et 2006-2011).
Elégance oblige.  « Le RDNP s’incline devant la dépouille de ce citoyen qui pourrait encore être utile à sa patrie. Il présente ses condoléances à sa veuve, à ses filles et à sa famille privée et politique », lit-on dans une note tardive portant la signature de Mirlande Manigat.
« Simple et affable » sont les mots qu’elle utilise pour qualifier l’homme de René Préval. La candidate malheureuse aux élections présidentielles de 2011 reconnait certes que « René Préval était un fin connaisseur de la politique haïtienne, de ses hommes et de ses problèmes, et il manifestait une sensibilité particulière pour les humbles. » En revanche, elle estime que « l’histoire fera le bilan de ses réalisations, de ses hésitations, de son apparente complaisance envers la communauté internationale en des moments difficiles de la vie nationale.»
Mais au passage, la spécialiste en droit constitutionnelle n’a pas mâché ses mots en citant quelques points faibles du bilan de Préval. « Il n’a pas consolidé les institutions et la gestion des différents gouvernements qu’il a formés n’a pas engagé l’économie du pays sur la voie du développement durable. »

Lire la suite  sur  LoopHaiti 

Constant Haïti
Previous Article

HAÏTI-Actu : 9 mars 2017 

Next Article

France : Près de 47 millions d’inscrits sur les listes électorales pour les élections 2017