Le prophète Mackenson Dorilas doit cesser toute activité jusqu’à nouvel ordre

Suite à une réunion le mardi 19 septembre 2018 au ministère des cultes, le prophète Mackenson Dorillas a été sanctionné par une décision du ministère l’interdisant de professer son ministère religieux pendant un mois, jusqu’à ce qu’il prouve à partir de documents authentiques qu’il est dûment habilité à l’exercer.

Monsieur Dorilas ne pourra plus se lancer dans ses activités de guérison miraculeuse, encore moins prendre la parole publiquement pour un sermon du haut de la chaire de l’église Les Envoyés de Dieu. Cette décision fait suite à la convocation du concerné par le ministère des affaires étrangères et des cultes. Le prophète a un délai de 3 jours francs pour désigner un successeur et pour produire une demande formelle d’autorisation de fonctionnement pour le temple qu’il dirige.

D’après le ministre, Mackenson Doprilas ne remplit pas les conditions exigées par la loi pour évangéliser. Evens Souffrant, Directeur General du ministère des cultes dit exiger en un mois franc, la soumission d’une demande d’autorisation de fonctionnement pour cette église. Si les documents soumis répondent aux critères administratifs et légaux, son ministère sera légalement reconnu.

Pendant une période d’un mois, Dorilas n’a ni le droit d’évangéliser ni de s’adresser à la presse, pas avant qu’il prouve par notamment un diplôme de théologie valide, ses connaissances dans le domaine.

Signalons que le nouveau ministre des affaires étrangères et des cultes Bochit Edmond a promis au cours de son installation, mardi de mener une bataille sur 2 fronts : redorer le blason de la diplomatie haïtienne et mettre de l’ordre dans le secteur de la religion en Haïti.

Constant Haïti avec Loop Haiti

Constant Legagneur

Journaliste - Expert WordPress - Webmaster - Spécialiste en référencement web - Community manager - Freelancer - Professeur. Contact : +50936457054 __________________

error: Contenu protégé