ÉnergieNational

La pénurie de carburant continue en Haïti

« La crise provoquée par la pénurie de carburant en Haïti a débuté le mois dernier, créant de longues files d’attente dans les stations-service du pays », raconte le Miami Herald.

Selon le journal de Floride, cinq cargos remplis de 60 000 barils d’essence et de 260 000 barils de diesel sont actuellement retenus au large de Port-au-Prince. Cette décision a été prise par Novum Energy, un revendeur de carburant basé à Houston. Pour pouvoir débloquer la livraison, explique le directeur financier de Novum, la société « attend toujours plus de 35 millions de dollars de paiements en retard de la part du BMPAD, le Bureau de Monétisation de l’Aide Publique au Développement ». Cette institution haïtienne est la seule autorisée par le gouvernement à importer du carburant en Haïti.

Le secteur privé a appelé ces derniers jours le gouvernement à mettre fin à ce monopole. « Les distributeurs en Haïti veulent pouvoir commander eux-mêmes du carburant sur le marché libre », souligne le Miami Herald. « La pénurie provoque par ailleurs de nouvelles tensions. Vendredi, le président Jovenel Moïse devait lancer un tournoi sportif dans un lycée. Mais il a été chahuté par le public qui scandait : ‘Nous n’avons pas d’électricité’.

Craignant pour sa sécurité, le chef de l’Etat a dû être escorté à l’extérieur ». Pourtant, rappelle le Miami Herald, « l’une des principales promesses de Jovenel Moïse a été de fournir de l’électricité 24h/24 à l’ensemble du pays avant cet été. Mais alors que la pénurie de carburant est entrée dans sa troisième semaine, de nombreux résidents n’ont plus du tout d’électricité depuis deux semaines. Après le coucher du soleil, la plupart des régions du pays sont plongées dans la nuit noire ».

Rfi

2019-01-21 15:33:24
Constant Haïti
E-mail: redaction@constanthaiti.info Téléphone: +50936457054
Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité