Actualités

Haïti – Manif / 11 octobre 2019 : les temps forts de la journée de Delmas à Pétion-ville

Haïti - Manif / 11 octobre 2019 : les temps forts de la journée de Delmas à Pétion-ville 1

Manifestations en Haïti, le vendredi 11 octobre 2019.-

1h40 pm: Des groupes de manifestants sont déjà sur place à Pétion -ville. Ils attendent l’arrivée des autres manifestants qui longent la route de Delmas.

5h15 pm: Des dirigeants de l’opposition dont les sénateurs Beauplan, Cassy, Jacinthe accompagnés d’un avocat sont pour le moment à l’intérieur du commissariat de police de Pétion-Ville. Ils sont là pour faciliter la libération de plusieurs personnes arrêtées par la police au cours de cette journée de mobilisation à Pétion-ville. Des militants sont massés dehors, attendent la pression pour obtenir la libération de leurs pairs.

5h30 pm : Les représentants de l’opposition qui étaient à l’intérieur du commissariat de Pétion-Ville ont laissé avec l’assurance du commissaire que ces militants, au nombre de cinq (5), seront libérés sous peu.

4h20 pm : Les manifestants qui étaient sur la place Saint Pierre de Petion-ville bloqués par la police devant l’hôtel Kinam Petion-ville, ont tenté de traverser les dispositifs de sécurité de la PNH, la police a fait un usage de gaz lacrymogène de canon à eau. Des tirs nourris des policiers ont été également entendus. Zone: OAVCT, Lycée de Petion-ville, Kinam Hotel…

3h50 pm : Les membres de l’opposition s’apprêtent à faire une déclaration sur la Place St Pierre suite à la dispersion de la manifestation par la Police.

3h50 pm: La branche des manifestations en provenance de cité Soleil arrive à Pétion-ville, les manifestants de cité Soleil ont rejoint les autres manifestants sur la place Saint Pierre…

Petion-ville, vers la résidence Jovenel Moïse, la police fait usage de gaz lacrymogène…

3h01 pm: des membres de l’opposition insistent auprès de la police à atteindre Pèlerin 5

Les membres de l’opposition dont le sénateur Ricard Pierre, Antonio Cheramy (Don Kato), Assad Volcy insistent auprès de la Police pour que les manifestants puissent atteindre Pèlerin 5 où réside le Chef de l’Etat Jovenel Moise.

3h04 pm : Grave situation de tension sur la Place St Pierre à PV où la Police prend position pour empêcher aux manifestants d’atteindre Pèlerin 5 où réside le Président PNH lance pour le moment des grenades lacrymogènes pour disperser la foule.

3h09 pm : La Police Nationale d’Haïti (PNH) a dispersé la manifestation dans la zone de la Place St Pierre à Pétion-ville, la PNH a fait usage de grenades lacrymogènes dans le cadre de cette opération.

Guerre entre manifestants et inconnus à Delmas 66, une journaliste étrangère blessée

2h30 PM:
Une journaliste étrangère qui couvre la manifestation a été blessée à la main gauche par des jets de bouteilles à Delmas 66. Selon les informations parvenues à la rédaction de Constant Haïti, Il s’agit d’une journaliste photographe pour Associated Press (AP). Attention, la journaliste correspondante de RFI et de AFP, AMÉLIE BARON n’est pas blessée, a-t-elle signalé après une rumeur sur les réseaux sociaux.

2:35 PM : Les échanges de jets de pierres et de bouteilles entre des manifestants et des inconnus persistent à Delmas 66 dans le cadre de la manifestation de ce vendredi.

2h57: pm. La Police intervient pour le moment au niveau de Delmas 66 où manifestants et inconnus échangent des jets de pierres et de bouteilles .Les sapeurs pompiers sont en train d’éteindre le feu allumé par des manifestants dans des maisons de commerce.

Haïti - Manif / 11 octobre 2019 : les temps forts de la journée de Delmas à Pétion-ville 2

Actualisez cette page toutes les minutes, toutes les heures, pour de nouvelles évolution, jusqu’à la fin de cette journée de mobilisation.

Petrocaribe: Le président Martelly avait offert 5 millions de dollars américains à André Muscadin

Related posts

Évasion de 78 prisonniers de la prison civile d’Aquin le mardi 12 février

Leconstant

Les titres de l’actualité du lundi 8 Avril 2019

Leconstant

Venezuela : L’armée de Maduro empêche l’entrée de l’aide humanitaire américaine, tout bateau interdit de quitter les ports

Leconstant