Accident mortel aux Etats-Unis : quelle est la cause du déraillement du train à Washington ?

D’après les enquêteurs, le train roulait à 128 km/h dans une zone limitée à 48 km/h.





Lundi, un train de passagers au nord de la capitale de l’Etat de Washington, à Olympia, a déraillé dans des circonstances indéterminées, faisant trois morts et une centaine de blessés. Le train 501, qui assurait la liaison entre Seattle et Portland, a déraillé vers 7h40 locales (16h40 heure française) en passant sur un pont ferroviaire surplombant l’autoroute I5.
Les images spectaculaires des rames froissées et couchées en plein milieu de l’autoroute, tandis que le reste du train tenait encore miraculeusement au seul wagon resté sur les rails surplombant l'”interstate 5″, ont choqué le public américain et réveillé les douloureux souvenirs de précédents tragiques dans un passé encore récent. 
Vitesse anormale 


Mardi, les enquêteurs de l’autorité fédérale des transports ont indiqué que le train roulait à 128 km/h (80 miles/h) dans une zone limitée à 48 km/h (30 miles/h).
“Il est trop tôt pour dire” pourquoi le train roulait à cette vitesse, a indiqué à la presse Bella Dinh-Zarr, du Bureau national de sécurité des transports, en précisant que cette information provenait d’un enregistreur de données de la locomotive du train. 
Le train était équipé de la technologie pendulaire, qui permet d’atteindre une plus grande vitesse. Selon Amtrak, le train était aussi équipé du Positive Train Control (PTC), un système de limitation de vitesse ou d’arrêt automatique en cas de situation dangereuse. Mais celui-ci ne fonctionne pas encore sur tout le tronçon.
Plusieurs responsables locaux s’étaient inquiétés de la vitesse de ces trains dans des zones d’habitations denses. 

Cette voie avait été en partie rénovée pour augmenter la fréquence des trains et c’était le voyage inaugural de ce convoi parti à 6h de Seattle. Le département des transports de l’Etat (WSDOT) a assuré dans un communiqué que les voies avaient subi “des semaines d’inspection et d’essais”. 

Infrastructures vieillissantes

Toutefois, le problème du vieillissement des infrastructures a rapidement été évoqué quelques heures après l’accident mortel. C’est que plusieurs catastrophes ferroviaires (Philadelphie en août, Hoboken en septembre 2016, l’effondrement d’un pont à Minneapolis en 2007) étaient déjà venues rappeler, aux côtés de pannes à répétition du métro à Washington, des autoroutes du pays congestionnées ou encore d’un système d’acheminement et de traitement d’eau obsolète, cette réalité : les infrastructures américaines sont vieillissantes.
L’association des ingénieurs civils américains (ASCE) tire la sonnette d’alarme depuis longtemps. Dès 1998, elle a ainsi attribué aux infrastructures la note D (pour “déficientes”) sur une échelle de A à F. Elle a aussi chiffré à quelque 3.600 milliards de dollars d’ici à 2020 les besoins totaux d’investissements pour les moderniser.

Réagissant dans un tweet après l’accident de train, Donald Trump a estimé qu’il était plus que temps d’approuver rapidement un plan sur les infrastructures. “7.000 milliards de dollars dépensés au Moyen-Orient quand nos routes, nos ponts, nos tunnels, nos voies ferrées (et plus) tombent en ruine ! Plus pour longtemps !”, a-t-il promis. 
“Nous allons reconstruire nos autoroutes, nos tunnels, nos aéroports, nos écoles, nos hôpitaux”, avait-il déjà promis le soir de sa victoire le 8 novembre 2016, les qualifiant d’équipements “du tiers monde”.

L’administration Trump avait ensuite indiqué que 550 milliards de dollars seraient investis pour relancer une croissance américaine morose et rénover des infrastructures “négligées pendant trop longtemps”.
“Qu’a fait l’administration Trump depuis janvier? Absolument rien”, constate Jacob Kirkegaard, relevant que le principal instigateur d’une politique de modernisation des équipements du pays était Steve Bannon, l’ancien conseiller du président poussé à la démission le 18 août.

(Avec l’Obs et AFP)

1
Hello! Demandez-nous de vous ajouter dans une liste de diffusion WhatsApp
Powered by
error: Contenu protégé