République dominicaine : Les douanes disent lutter contre la contrebande aux frontières, mais Haïti ne coopère pas

République Dominicaine.-

La Direction générale des douanes (DGA) a publié le 31 mars, une déclaration dans laquelle elle expliquait toutes les mesures prises pour mettre fin à la contrebande de cigarettes, téléphones portables et autres marchandises transitant par la frontière dominicano-haïtienne en collaboration de l’agence des douanes d’Haïti.

Selon la DGA, la contrebande avait une incidence sur les frontières du monde et qu’elle constituait une priorité pour la République dominicaine, non seulement parce qu’elle saccage les recettes fiscales de l’État, mais aussi parce qu’elle affecte également le commerce licite.

« Les découvertes de centaines de téléphones portables et de paquets de cigarettes saisis à la frontière haïtienne au cours des dix derniers jours soulignent la nécessité de contrôles et justifient les actions menées par les différentes agences de sécurité et les douanes », a rapporté l’agence.

Ils affirment que ces fuites ont également un impact sur les douanes haïtiennes, auxquelles la DGA a offert et manifesté une collaboration au moyen d ‘«accords signés à différentes dates, dans le cadre de la coopération douanière (2014) et de l’échange d’informations (2017), cette dernière avec le but que les Haïtiens puissent accéder à l’information électroniquement. Cependant, depuis deux ans, la DGA attend que son homologue haïtien soit prêt à développer cette dynamique.» »

Déclaration DGA

La première vidéoconférence de cette année a eu lieu le 1er février. Les nouvelles autorités du bureau de douane haïtien se sont rencontrées et certaines actions ont été définies pour reprendre la mise en œuvre de l’accord de coopération douanière.

Les 26 et 27 mars de l’année en cours, deux vidéoconférences ont eu lieu avec la douane du pays voisin en vue de l’approbation de la proposition de travail annuelle pour 2019 du Programme de coopération binational Haïti – République dominicaine, sous-composante de la douane avec le parrainage du XIe Fonds européen de développement, qui comprend une proposition de protocole pour l’inspection commune des administrations des douanes des deux pays et la formation à la gestion coordonnée des frontières, afin d’améliorer les contrôles et de faciliter le commerce légitime.

D’autres actions spécifiques de la Direction générale des douanes, qui n’avaient jamais été mises en œuvre, ont été la création d’une unité du renseignement des douanes qui suit les transits internationaux pour livrer, directement aux autorités haïtiennes, la documentation et les marchandises sous garantie. garde, de sorte qu’ils puissent percevoir leurs droits et leurs impôts.

Mais tous ces efforts nécessitent la participation des deux côtés et la continuité des actions pour mener à bien cette tâche, ce qui n’a pas été possible comme prévu.

Pendant ce temps, les douanes dominicaines suivent le rythme de leurs actions visant à appliquer les mesures correctives nécessaires sur notre territoire. Les installations de la DGA et du nouveau poste interorganisations, tous deux situés à Carrizal, à Elías Piña, sont le fruit d’un travail commun entre le ministère de la Défense (MIDE) et les douanes, au cours desquels plusieurs réunions ont eu lieu avec différents secteurs. officiels et commerciaux, mais aussi d’Haïti, pour partager avec eux l’impact positif qu’ils représenteront en termes de sécurité, de fluidité et de contrôle…

Exprimez vous

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.