Ligue 1 : Défaite historique de Paris Saint Germain (5-1)

Le Paris Saint Germain, leader de la Ligue 1 s’est lourdement incliné (5-1) sur la pelouse de Losc.

Paris n’avait jamais pris une telle claque en Ligue 1 depuis que le Qatar a racheté le club. Dimanche dans le Nord, Paris a explosé (5-1). Baladé par son dauphin lillois, le club de la capitale a pris une fessée mémorable qui l’empêche de fêter son huitième titre de champion de France. Si son sacre attendra encore trois jours et un déplacement à Nantes, l’image du club est forcément entachée par cette déroute, un mois après une sortie sans gloire en Ligue des champions contre Manchester.

Des excuses pour Paris ?

Après cette grosse fessée, Paris pourra toujours se réfugier derrière des faits de jeu. Alors que l’infirmerie est déjà pleine avec Cavani, Neymar, Marquinhos et Di Maria déjà blessés, Thiago Silva (15e) et Thomas Meunier (24e) sont sortis sur blessure. Une accumulation de pépins physiques qui n’a pas aidé face à Lille. A cette poisse, il faut rajouter l’expulsion précoce et directe de Bernat (36e) pour avoir retenu le bras de Pépé qui partait au but. A onze contre onze, le PSG avait pourtant réussi à vite revenir au score grâce à Bernat (11e) après un but contre son camp de Meunier (7e). Mais en infériorité numérique, la mission est devenue trop compliquée pour des Parisiens qui ont explosé en vol en deuxième mi-temps pour enregistrer leur deuxième défaite en Ligue 1 cette saison.

Lille vers la ligue des champions

Même si rien n’est encore officiel, on voit mal comment le Losc ne finira pas deuxième cette saison. Avec huit points d’avance sur Lyon (3e), les Nordistes filent tout droit en Ligue des champions et c’est bien mérité. Epatants depuis le début de saison, les hommes de Christophe Galtier ont définitivement marqué les esprits avec cette démonstration de force devant 49 712 spectateurs.

Lille confirme son bon parcours

Quant à ceux qui se questionnaient encore sur la légitimité de ce drôle de dauphin, le débat est clos. Solides défensivement et ultra-efficaces devant, le Losc a fait chavirer le PSG. Auteur du deuxième but (51e) et de deux passes décisives sur le quatrième but de Gabriel (71e) et le cinquième de Fonte (84e), Nicolas Pépé a encore marqué les esprits. Avec 19 buts et 10 passes décisives, il est l’homme fort d’une attaque qui peut aussi compter sur Bamba, auteur du troisième but (65e) et sur Ikoné, à l’origine de trois des quatre buts nordistes avant.

Constant Haïti avec 20Minutes.

Exprimez vous

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.